The Committee

The organisation "V.o.G. Schieferstollen Recht" comprises nowadays 13 executive committee members and several other members.
All have worked as volunteers, some of them for the last 10 years, every Saturday and also during the week so that tourists can tour the subterranean tunnels by rail.

In course of time all grew together and many friendships developed. No wonder, during the often dangerous work one had to totally rely on the other members of the team!

" Sans le travail de volontaires, le projet n'aurait pas pu être mené à bien "

Une interview avec Monsieur Didier Landers, président de l'asbl "Schieferstollen Recht"

Monsieur Landers, quels sont les arguments par lesquels vous mobiliseriez les gens à venir visiter la mine de schiste à Recht?
Il y a dans l'Eifel et en Wallonie toute une série de mines touristiques qui méritent une visite. Pour toute personne qui s'intéresse à de tels sites, la mine de schiste à Recht vaut certainement la peine. Cette mine est en effet différente de toutes les autres. On nous a toujours dit que par leurs dimensions les exploitations souterraines à Recht sont uniques. On trouve rarement des salles d'exploitation aussi élevées qu'ici à Recht. La salle la plus élevée a une hauteur de plus de 14 mètres. Par ailleurs, les différents minéraux, par leurs formes remarquables et par la diversité des couleurs dont ils se composent, devraient particulièrement intéresser les géologues ou toutes personnes intéressées aux phénomènes géologiques.

Comment le projet a-t-il été financé?
L'association de la " Bergmannsverein ‚Sankt Barbara' " de Bleialf (Allemagne) est notre partenaire. Ce partenariat nous a permis de demander des subventions Interreg. Nous avons aussi demandé des subsides à la Communauté germanophone et la ville de St.Vith nous a également promis son aide financière. Les moyens budgétaires étaient ainsi assurés. Certains travaux, comme les travaux de protection du site ou la construction d'échafaudages en acier, nous n'avons pas pu les réaliser nous-mêmes. Suite aux calculs statiques qui ont été nécessaires, les travaux ont été surveillés de leur planification à leur réalisation par un directeur de projet.

Peut-on dire que le travail a connu des phases particulièrement intensives ces dernières années?
Lorsqu'on dirige un tel projet, il faut bien sûr s'en occuper intensivement. Les membres de l'asbl " Schieferstollen Recht " ont évidemment eu beaucoup de travail. Je pense aux installations électriques, à l'éclairage, aux jeux scéniques, à la production d'un film ou encore aux travaux administratifs. Certains travaux dans le bâtiment d'accueil ont été réalisés par nous-mêmes. En plus, des cours ont été proposés pour la formation de 25 personnes qui guideront les visiteurs dans la mine. Sans l'engagement de volontaires, ce projet n'aurait certainement pas pu être mené à bien.

Combien de visiteurs attendez-vous?
Cela est difficilement prévisible. Nous pensons que la première année 10.000 personnes pourraient nous visiter. Nous espérons ensuite pouvoir accueillir 15.000 à 20.000 personnes par année. Est-ce une estimation réaliste? Nous ne le savons pas. Mais ce sont les chiffres dont nous partons, étant donné que les mines voisines travaillent avec plus ou moins ces mêmes chiffres.

"J'ai toujours été persuadé de ce projet"

Monsieur Christian Krings, bourgmestre de la commune de St.Vith et membre fondateur de l'asbl " Schieferstollen Recht ".

La mine de schiste touristique de Recht constitue un important potentiel touristique. Il est vrai que j'ai toujours été persuadé de ce projet. Depuis qu'en 1985 j'ai participé pour la première fois à une visite de la mine, je suis plein d'enthousiasme " dit Christian Krings.

Christan Krings a lui-même mis la main à la pâte et il est fier du travail réalisé par les membres de l'asbl. " Je n'ai jamais pensé que cela pouvait durer 10 ans. Nous formons une belle équipe et c'est une grande chance pour nous. Beaucoup a été fait par des volontaires. Nous en sommes très contents et je remercie toute l'équipe pour son engagement " précise Monsieur Krings.

De l'avis du bourgmestre, la mine de schiste à Recht pourrait déclencher une augmentation des excursions journalières. " Par temps de pluie, on a la chance de pouvoir offrir aux touristes une alternative intéressante. Nous pouvons maintenant lancer un programme de visite pour toute une journée et combiner la visite de la mine à d'autres curiosités. Je pense par exemple au musée des Ardennes Poteau '44, au musée régional 'Heimatmuseum', au musée de la bière ou à la fromagerie Moutschen " explicite Monsieur Krings.